Fourgon de secours

Il s’agit d’un fourgon pour train voyageurs en construction tout métallique du programme initié par la Deutsche Reichsbahn au milieu des années 1920. Le peu d’expérience avec la construction tout acier faisait que l’isolation phonique était insuffisante et que les bruits de roulement amplifiés par le pavillon en tôle prennent un niveau sonore qui selon l’état de la voie et la vitesse peut devenir très gênant. D’où le sobriquet de « Boîte à tonnerre » ou « Donnerbüchse ». De ce type de voiture l’AMTF possède encore la voiture AB2mp 2024 mixte 1ère 2e.

Ce matériel s’est retrouvé après le deuxième conflit mondial au Luxembourg et considéré comme « prise de guerre ». L’Etat luxembourgeois l’a confié aux CFL.

Après on retrait du service commercial au début des années 1960, le fourgon a eu un aménagement spécifique et la coupole caractéristique coiffant la vigie du chef de train a été supprimée, afin d’intégrer dans le train de secours resp. de relevage.
Il y fut remplacé à son tour par un véhicule plus moderne fin des années 1990 et acquis par l’AMTF, il vint rejoindre le Fond-de-Gras en septembre 2000 ; il y servait de local de stockage en gare. Son aspect se dégradant de plus en plus, il fut décidé en 2007 de lui appliquer une cure de jouvence dans l’atelier de ProActif. Comme dans la plupart des cas l’ampleur des travaux devint de plus en plus importante au fur et à mesure que la restauration progressait.
Celle-ci ne touche cependant pas les organes de roulement et de freinage puisque jusqu’à nouvel ordre les véhicule ne doit pas être engagé dans l’exploitation.

Les travaux de restauration comprennent:

  • Suppression de toutes les ajoutes faites lors de l’incorporation du véhicule dans le train de relevage.
  • Réparation de la toiture par remplacement des parties percées par la rouille
  • Pose de rappliques en bas de la caisse et autour des fenêtres, en respectant l’aspect des anciennes lignes de rivets
  • Réparations de toutes les portes
  • Renouvellement du plancher après nettoyage et mise ne peinture de la structure métallique portante
  • Renouvellement partiel des boiseries intérieures et du faux plafond
  • Installation électrique
  • Mise en peinture intérieure et extérieure.

Par la suite le véhicule continuera à servir de local de stockage, notamment pour les pièces démontées lors d’autres restaurations Il ne constituera alors plus une «pollution optique» du site mais par son aspect soigné rehausse le caractère ferroviaire et documente ce type de fourgon largement répandu.