Restauration B2C2

La voiture 6 Xu est à l’origine une voiture à voyageurs à deux essieux de 2e et 3e classe des chemins de fer prussiens (KPEv: Königlich Preussische Eisenbahnverwaltung). Elle fut construite en 1897 par L. Steinfurth à Königsberg.


Voiture 6Xu alias CFL B2C2 fp 2324
Etat de la voiture avant les travaux.

A la constitution de la Deutsche Reichsbahn, elle y prit le numéro DR 37456.
Suite à la seconde guerre mondiale, elle resta sur le territoire luxembourgeois et en compensation des pertes importantes notées parmi le matériel luxembourgeois, elle fut considérée, de même que nombre d’autres voitures et wagons comme « butin de guerre » de l’Etat luxembourgeois qui la loua aux CFL.
Elle y fut intégrée dans le parc commercial sous le numéro B2C2 2324.
La fourniture des autorails et remorques vers 1950 permit de réformer les voitures les plus anciennes, de sorte que celle qui nous intéresse fut retirée du parc commercial en 1954. Elle fut mise à la disposition du Dépôt de Pétange qui l’intégra dans son train de relevage (train de secours) sous la désignation 6 Xu. Vers 1967, après la dissolution du dépôt, la voiture fut radiée de l’inventaire.

En 1969, lorsque l’AMTF en était à ses premières initiatives, elle fut réservée par elle pour rouler dans le futur train vapeur. A noter que tous les sièges et banquettes avaient été enlevés pour faire place à l’aménagement comme voiture de service.

En 1973, ensemble avec les premières locomotives à vapeur, elle fut transférée au Fond-de-Gras, où on reconnut que son piètre état empêchait une remise en service dans un délai raisonnable.
C’est ainsi qu’elle servait de bureau au « chef d’exploitation » au Fond-de-Gras durant les premières saisons, ensuite elle fut abondonnée à son sort jusqu’en 1996.
Les pompiers locaux demandèrent même de pouvoir l’utiliser pour un exercice d’extinction d’incendie et un réseau allemand voulait l’acquérir pour un prix symbolique!

Ce n’est qu’en 1997 que le contact établi avec la section « menuiserie » de l’Amicale du Personnel de l’Entreprise des Postes et Télécommunication permit d’échafauder un projet viable pour la restauration.
Cette dynamique section venait de se constituer pour initier pendant ses loisirs le personnel intéressé aux travaux sur bois. Dans ce domaine, elle cherchait un projet plus ambitieux et relevait le défi de reconstruire toute la charpente et les séparations intérieures en bois de chêne. En effet les éléments originaux centenaires étaient pourris et disloqués et irrécupérables.
L’équipe de l’AMTF se chargeait de la partie mécanique (châssis, roues), de la couverture et des équipements spécifiques (frein, chauffage, éclairage électrique).


Situation du chantier en octobre 2001.

Comme au courant des derniers mois les autres projets ne permettaient pas à l’AMTF de suivre le rythme d’avancement des travaux de bois, une équipe de ProActif vient l’épauler depuis décembre 2001.
C’est le premier pas de cette association dans la direction projetée de participer aux travaux de restauration de matériel ferroviaire au Fond-de-Gras.


La voiture sortant des travaux de restauration se présente devant l’atelier
au Fond-de-Gras le 18 juillet 2003.