Locomotives électriques

Les locomotives électriques étaient utilisées pour conduire les lourdes rames de cuves à laitier vers la décharge sur le crassier qui était normalement situé à l’extérieur de l’usine. Elles manoeuvraient également les arrivages en minerais de fer et de coke de la gare CFL vers les silos qui approvisionnaient les hauts-fourneaux.

Matériel visitable au Fond-de-Gras: locomotives électriques alimentées autrefois par ligne aérienne en courant continu 550-600V.

Locomotive électrique No E 6 à 3 essieux d’ARBED Dudelange
Apparemment construite par les ateliers de l’usine de Dudelange mêmes en 1930, en complément à des locomotives identiques construites par les ateliers d’Eich d’ARBED en 1928.
Equipement électrique d’AEG Berlin.
Dispose sur le capot d’un touret avec enrouleur de câble pour entrer sur des voies démunies de ligne électrique aérienne, ainsi que de frotteurs pour prise de courant par un rail de contact latéral.
Puissance 340 CV, poids 45t.

Locomotive électrique No E 3 à 4 essieux (type BB) d’ARBED Dudelange.
Construite en 1928 par les ateliers d’Eich d’ARBED sous le numéro 1912

Equipement électrique AEG Berlin No 4030
Puissance 700 CV, poids 67t.
Les ateliers d’Eich puis de Dommeldange ont construit pour les divisions de Dudelange, de Schifflange et de Belval 16 locomotives de ce type entre 1929 et 1959 avec des équipements électriques divergeants.
Ces ateliers ont en outre construit des locomotives électriques à voie normale à 2 et 3 essieux, ainsi que des locomotives diesel électriques à 4 essieux et des locomotives de minière à voie étroite.

Locomotive électrique No 1 à 4 essieux (type BB) d’ARBED Differdange (anc. No 11 HADIR).
Construite en 1956 par « Henschel » sous le numéro 25428 avec équipement électrique «Siemens».
Puissance 1300 CV, poids 103 t.
Cette locomotive était exclusivement utilisée pour acheminer les cuves de laitier de hauts-fourneaux de Differdange, jusqu’au pied du crassier située près de Sanem. Pour monter les cuves sur le crassier la traction vapeur No 12 (préservée) et No 14 (identique à Anna No 9) prenait la relève jusqu’en 1973.

Locomotive électrique No 3 d’ARBED Differdange (anc. HADIR).
Construite en 1912 par « H. Fuchs Waggonfabrik A.G. Heidelberg » avec équipement électrique Siemens.
Puissance 490 CV, poids 44 t.
Jusqu’à l’apparition des bandes transporteuses vers 1960, cette locomotive assurait la navette entre le terminus du transporteur aérien acheminant le minerai de fer d’Oettange à Differdange, ce qui lui valut le surnom de « Pendel ».

Le matériel remorqué préservé comprend une cuve à laitier de l’usine de Dudelange à châssis rivé et une autre de Differdange, une poche à fonte de Dudelange ainsi qu’un wagon pour le transport de fonte liquide sur des distances plus grandes (« Torpédo ») de Belval (pas encore sur le site) ainsi que des wagons pour le transport de minerai à déchargement par gravité.